You are here:Accueil-Assurance de véhicules, News-Assurance de véhicules : Les principales fraudes des assurés & des assurances !

Assurance de véhicules : Les principales fraudes des assurés & des assurances !

Le faux sinistre, est la plus grosse fraude des assurés. Les assurés n’hésitent pas en effet, à déclarer un faux sinistre en vue de percevoir une indemnité de leur assurance automobile.

Déclaration d’un faux vol, d’un faux incendie, d’un faux accident (voiture dans un ravin à cause d’un animal…), un faux coup, de fausses rayures ou même une simple exagération des conséquences d’un sinistre (vols de prétendus accessoires ou objets personnels à l’intérieur du véhicule.

L’incendie de véhicule bat tous les records puisque cette fraude correspond à 15% des sinistres d’incendie déclarés.

Une autre fraude, plus grave, celle organisée en bande : experts, garagistes et autres conviennent ensemble de la fraude.

De faux garagistes surviennent alors et des experts de complaisance appuient alors la fraude.

Attention, l’article 313-1 du code pénal (escroquerie) prévoit la condamnation du prévenu à cinq ans d’emprisonnement et 375000 euros d’amende !

Une autre fraude, beaucoup plus répandue, consiste à déclarer un autre conducteur principal (père) expérimenté avec tel ou tel bonus, afin que le véritable conducteur principal (fils) paye moins cher son assurance automobile.

Les petites économies se transforment alors en catastrophes lorsque la supercherie est découverte.

Les assurances automobile disposent désormais d’armes redoutables afin de déceler les fraudes : l’enquêteur qui souvent est ancien policier.

Ces enquêteurs utilisent des indices tels que le nombre de sinistres déclarés par l’assuré, le type d’accident (une voiture dans un fossé éveille toujours la méfiance des enquêteurs !), la valeur du véhicule assuré, le délai dans lequel le sinistre est intervenu depuis la souscription du contrat d’assurance…

Si un assureur automobile devait vous accuser, à tort, de fraude et décidait alors de vous exclure des garanties (déchéance des garanties), un indice démontrerait sa bonne ou mauvaise foi.

Si aucune plainte pénale n’a été déposée à votre encontre c’est que l’assurance n’est pas aussi certaine de votre culpabilité qu’elle le laisse supposer.

Une défense doit rapidement être mise en place et l’intervention d’un cabinet d’avocats spécialisé en droit des assurances automobile est plus que nécessaire.

Les assurances elles mêmes utilisent des procédés malhonnêtes en ayant recours aux… experts d’assurances.

En effet, la plupart des experts automobile, désignés par les assurances automobile, donc payés par ces dernières, ne cherchent qu’une seule chose : la satisfaction du donneur d’ordre, l’assurance automobile.

La pression des assureurs, le risque d’être radié des listes des assureurs, et enfin la concurrence entre experts font que les experts automobile rendent des rapports d’expertise, exclusivement favorables aux assurances automobile !

Ces rapports d’expertise apparaissent alors comme truqués, faux et toujours en défaveur des assurés. Le client honnête subit alors l’injustice sans pour autant en avoir conscience.

Le prix des réparations sur le véhicule est vu à la baisse, les responsabilités systématiquement partagées et parfois, l’exclusion de garantie sans pour autant être justifiée.

N’hésitez pas à contester toute évaluation suspecte ou toute exclusion de garantie injuste. L’indemnisation de vos préjudices est un droit et non une faveur que vous fait l’assureur.

Le recours à un cabinet d’avocats spécialisé en assurance automobile peut permettre d’obtenir une réparation de votre préjudice (vol de votre véhicule par exemple) alors que votre assureur, à l’appui d’un rapport d’expertise, faisait valoir la déchéance des garanties.

Le cabinet BENEZRA AVOCATS a obtenu de nombreuses indemnisations exceptionnelles devant les tribunaux alors qu’à l’origine, les assureurs refusaient catégoriquement le versement de la moindre indemnité.

C’est pourquoi le cabinet BENEZRA AVOCATS a pris l’engagement de ne jamais travailler pour le compte d’un assureur mais toujours pour le compte d’assurés.

Le cabinet ayant obtenu une certaine renommée auprès de ces assureurs, il arrive souvent que ces derniers révisent leur position dès qu’ils apprennent que le cabinet a en charge la défense des intérêts de l’un de leurs assurés contre leurs intérêts.

En cas de doute, n’hésitez pas à consulter notre page ici et à contacter le cabinet pour avis, sans engagement de votre part : info@benezra.fr

Michel BENEZRA, avocat automobile, www.benezra.fr

2018-04-27T11:21:00+01:00